31
le meilleur des sorties pour enfants

Interview de franchisés : Sophie de Bourgogne et Juliette du Morbihan et des Côtes d'Armor

Interview de franchisés : Sophie de Bourgogne et Juliette du Morbihan et des Côtes d'Armor

Sophie de Pelet, franchisée Kidiklik Bourgogne depuis novembre 2019, a succédé à Juliette Quenardel. On vous raconte comment Juliette a passé le flambeau à Sophie après 3 ans aux manettes du site qui référence le meilleur des sorties pour enfants à Dijon.

 

• Sophie, comment s’est passé ton recrutement ?

Avant Kidiklik j’étais au service marketing d’une grande entreprise à Paris… tout en vivant à Dijon. J’ai suivi mon mari muté en Bourgogne. Les allers-retours toutes les semaines étaient très fatigants, et j’avais envie de faire quelque chose de plus local, plus humain, ayant un impact positif immédiat sur les gens, ma famille… Je connaissais Juliette et je savais qu’elle devait quitter la région à ce moment-là. Nous avons beaucoup discuté et finalement, tout s’est bien goupillé !
 

• Comment s’est passée cette « passation de franchise » ?

Juliette : De façon très fluide, naturelle. Notamment parce qu’on se connaissait, qu’on avait un profil de travail similaire (j’ai aussi travaillé dans le marketing, dans une grande entreprise). On a eu la chance d’avoir le temps de faire une bonne transition.

Sophie : Juliette m’a formée de A à Z. Elle était très disponible et nous n’avons pas été pressées par le temps. J’ai trouvé ça agréable et naturel, sans stress et dans le partage.
 

• Que tirez-vous de votre expérience aux côtés de Kidiklik ?

Sophie : C’est un métier très varié, il y a du commercial, du rédactionnel, du digital… c’est assez complet et on ne s’ennuie jamais. C’est aussi un métier flexible dans lequel on peut organiser sa semaine comme on le souhaite. Et puis l’avantage de la franchise, c’est qu’on bénéficie de la notoriété de la marque, de ses outils digitaux et commerciaux.
Finalement c’est un métier assez "challengeant" puisque c’est à nous de développer la marque dans notre région, ce qui fait qu’on a envie que ça marche, et qu’on est fier de chaque petite victoire.

Juliette : Notre métier nous permet de nous inscrire véritablement sur notre territoire, en tant qu’acteur incontournable des sorties pour enfants. Je me suis engagée deux fois avec Kidiklik, d’abord en Bourgogne et maintenant en Bretagne, où j’habite actuellement. Ce qui devait être une parenthèse dans ma vie professionnelle est devenu un projet durable.

 

Ouvrir une franchise Kidiklik vous intéresse ? Envoyez un mail à recrutement@kidiklik.fr ou contactez Anne-Cécile Delatouche Béchu directement via LinkedIn.

 

Retour haut de page

INSCRIPT NOV